Appel à projets à l’occasion du marché secondaire de BlockPulse

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Blockpulse lance un appel à projets auprès des startups de la Frenchtech avec 25.000€ à gagner pour la ou les startups sélectionnées, dans le cadre du lancement de son marché secondaire.

 

Communiqué de Presse à consulter ici

 

Communiqué de presse, À Paris, le 13 octobre 2021

La solution Blockpulse, basée sur la technologie blockchain, lance un appel à projets du 10 octobre au 10 novembre auprès des startups françaises et clubs de Business Angels ayant des enjeux de revente d’actions : à la clef, 25 000€ pour digitaliser l’actionnariat. Sponsorisé par la Commission Européenne qui vise l’adoption Blockchain au sein des SMEs Européennes via le programme Blockstart, la fintech souhaite accompagner le lancement de la version pilote de l’infrastructure de son marché secondaire à destination des startups et du venture capital.

 

25 000€ POUR FLUIDIFIER LES OPÉRATIONS D’ÉMISSION ET D’ÉCHANGE DE TITRE

 

Lancée en 2020, la solution Blockpulse digitalise les opérations sur le capital des startups et simplifie les relations entre actionnaires et fondateurs. Avec plus de 300 startups d’ores et déjà clientes durant sa première année de commercialisation, Blockpulse a levé 1M€ au printemps de cette année pour accélérer le déploiement de ses offres.

 

Reposant sur le principe de la digitalisation des titres des entreprises (tokenization), la solution Blockpulse permet désormais également à ses clients de proposer une liquidité sur l’intégralité des titres de leur entreprise tout en automatisant la mise à jour des registres actionnariaux et le respect des droits des actionnaires existants.

 

Les startups sélectionnées par Blockpulse et Blockstart se répartiront 25.000€ dans le cadre du sponsoring du pilote par la commission européenne.

 

CONDITIONS DE PARTICIPATION

 

L’appel à projets concernent les startups françaises et clubs de Business Angels ayant des enjeux de revente d’actions liés aux cas suivants :

 

  • Start-ups réalisant un second tour de financement dans lequel un ou plusieurs investisseurs historiques sortent au profit d’un nouvel entrant
  • Clubs de business angels gérant une ou plusieurs holdings de prise de participation dans lesquelles des actionnaires souhaiteraient entrer/sortir
  • Salariés de startups souhaitant exercer leurs BSPCE et vendre tout ou partie de leurs actions souscrites à un tiers identifié
  • Start-ups souhaitant incentiver leur communauté de clients/partenaires et proposer l’échange de titres au sein de cette communaute

 

 

À PROPOS

Ancien avocat en droit des sociétés, Thibaut Ingelaere a fondé Blockpulse en 2018. La jeune pousse prétend pouvoir transformer la façon dont les entreprises non cotées gèrent leur actionnariat en le digitalisant. Blockpulse est positionnée à la fois comme Fintech et comme Legaltech. La plateforme de la jeune pousse permet aux entreprises de digitaliser et de gérer toutes les opérations liées à leur capital via la technologie blockchain, notamment en proposant des actions entièrement digitalisées et programmables. Avec plus de 300 startups d’ores et déjà clientes durant sa première année de commercialisation, Blockpulse a levé 1M€ au printemps de cette année pour accélérer le déploiement de ses offres.