Aurexia recommande 12 Fintechs prometteuses via la publication de son Finlab Index 2020  

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le 10 juin prochain, Aurexia publie son premier Finlab Index. Cette publication met en valeur 12 Fintechs/Editeurs qui proposent des solutions innovantes pour accompagner les acteurs des services financiers dans leur transformation. Dominique Herrou, Founding Partner chez Aurexia et Thomas Auvray, Senior Consultant en charge du Finlab chez Aurexia, lèvent le voile sur ce projet prometteur. 

 

 

Pour commencer : comment vont les équipes d’Aurexia, au moment où nous amorçons une reprise progressive suite au COVID-19 ?

 

Les deux derniers mois ont été inédits pour Aurexia et plus globalement le secteur du conseil. Après une ou deux semaines d’ajustements logistiques, la mise en place du travail à distance avec nos clients a pu se faire sans encombre. Même si l’activité a été particulièrement touchée et même si nos clients restent prudents dans le lancement de leurs projets à venir, le contexte amène son lot d’enjeux nouveaux sur lesquels nous pouvons accompagner les Banques et acteurs de l’Assurance : digitalisation d’offres et de parcours, pilotage d’activités en Dataviz et optimisation de processus. Le déconfinement progressif va permettre une réouverture progressive des locaux.

Depuis le début du confinement, nous avons tenu à maintenir informés nos collaborateurs afin de rassurer, de partager les informations au fil de l’actualité Covid mais également de valoriser les réussites et belles initiatives d’Aurexia sur la période en termes de veille, de partenariats et d’innovation. Le Finlab Index en fait partie.

 

 

Pouvez-vous nous présenter votre webinar dédié à la publication du Finlab Index 2020 by Aurexia prévu le mercredi 10 juin ?

 

Le Finlab Index 2020 est une publication mettant en avant les 12 meilleures Fintechs dans lesquelles nous croyons le plus cette année pour adresser les 12 défis les plus importants de nos clients. Nous consacrons 2 pages à chaque Fintech avec le contenu suivant : Interview CEO, détail sur le use-case, feedback d’un expert Aurexia sur la solution, feedback clients sur la solution, chiffres clés. Cet Index sera publié juste après un webinar dédié le 10 juin 2020 de 11h à 12h30 avec toutes les Fintechs sélectionnées. Durant ce webinar, chaque Fintech disposera de 5 minutes environ pour présenter sa solution avec une démo et une session de questions/réponses. Nous allons pouvoir compter également sur une introduction assurée par FINANCE INNOVATION, avec qui nous réalisons nos travaux de veille Fintechs depuis plus de deux ans.

 

 

Comment avez-vous sélectionné les 12 Fintechs/Editeurs présentes dans ce programme ?

 

Cabinet de conseil exclusivement spécialisé dans les services financiers, nous sommes partis des 12 problématiques métiers qui nous semblent aujourd’hui les plus importantes pour nos clients afin d’identifier ensuite les Fintechs/Editeurs les plus à même de pouvoir y répondre avec des critères aussi bien qualitatifs que quantitatifs. Nous avons également privilégié les Fintechs/Editeurs que nous connaissons déjà et avec lesquels nous avons des expériences éprouvées, confirmant ainsi leur capacité à apporter une vraie valeur ajoutée aux métiers des services financiers.

 

 

Le rayonnement des Fintechs françaises semble se confirmer avec les années : quel regard portez-vous sur ce dynamisme ?

 

Dans le cadre de notre veille internationale, nous observons le dynamisme des Fintechs françaises. Elles représentent d’ailleurs la moitié des Fintechs retenues dans notre Finlab Index. Les acteurs français se positionnent sur des problématiques métiers très pertinentes et un fort niveau de maturité. Nos clients présents à l’international sollicitent vivement les Fintechs et éditeurs français pour adresser leurs enjeux métier.

La France ne se positionne pas forcément en tant que précurseur sur la scène Fintech mais, grâce au dynamisme et à la structuration de l’écosystème Fintech français (BPI France, FINANCE INNOVATION), les fintechs start-up deviennent des éditeurs de solutions confirmés au fil des années. C’est d’ailleurs le cas de la majorité des Fintechs de notre Index puisque 60% d’entre elles ont plus de 50 collaborateurs. La France n’a donc rien à envier à certains pôles très en pointe dans le domaine comme les USA ou le Royaume-Uni.