[Vidéo] #InsurtechBiz 2020 : Rencontre avec Mikael Maslé, Délégué Général, ROAM

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’écosystème assurantiel s’est réuni au cœur de Paris du 28 septembre au 1er octobre 2020 pour la 4e édition de l’Insurtech Business Week. Organisé par le Pôle FINANCE INNOVATION, Insurtech Business Week  est l’événement européen incontournable en matière d’innovation dans le domaine de l’assurance, de l’assistance, de la prévention et de la réassurance, qui réunit pendant 4 jours, les acteurs clés de cet écosystème.

 

Rencontre avec Mikael Maslé, Délégué Général, ROAM, partenaire de Finance Innovation :

 

 

« Bonjour à tous ! Mikael Maslé, Délégué Général, ROAM, je suis ravi de participer à la 4ᵉ édition de l’Insurtech Business Week, en partenariat avec entre autres ROAM.

 

C’est la quatrième édition et depuis le départ, on accompagne le Pôle Finance Innovation.

 

Pourquoi ? Finance, Insurtech, Innovation,  c’est ça qui nous plaît à ROAM, qui plaît à l’ensemble des banquiers et des assureurs de la place,  donc on se devait de continuer malgré le contexte actuel. Il faut continuer, il faut vivre avec. Et nous sommes très mobilisés et très heureux de découvrir des innovations.

 

Quand on regarde toutes les insurtech, malgré le confinement ou l’actualité sanitaire, on voit que l’innovation a perduré et nous à ROAM on est très heureux de participer à tous ces développements.

 

Le Pôle Finance Innovation et ROAM, je pense qu’on est liés, je dirais, depuis le départ, un certain nombre d’années. En tout cas, nous, ce qui nous plaît, c’est les échanges qu’il y a entre le Pôle et nous, entre les équipes. Voilà le côté humain de toutes les synergies qu’on est en train de mettre entre le monde de l’assurance et les insurtech. On voit que c’est en plein développement. Il y en avait une quinzaine il y a deux, trois ans. Là il y en a presque une centaine. On voit qu’il y a une courbe exponentielle de ces insurtech et donc, il faut les accompagner. Il faut les faire rencontrer les assureurs et on a tout à y gagner ensemble ».