MANCO.PARIS : Management Company made in France

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Inspiré par le modèle luxembourgeois des ManCo « Management Companies », MANCO PARIS mise sur l’innovation et la mutualisation des moyens. Jérôme Glodas nous en dit plus sur la philosophie et le fonctionnement de cette plateforme Made in France.

 

 

Pouvez-vous présenter le projet MANCO PARIS en quelques mots ?

 

« Nous ne comprenions pas pourquoi il n’y avait pas déjà plusieurs MANCO en France depuis longtemps. Donc plutôt que de continuer à se poser la question nous avons décidé de la créer. La France est depuis toujours terre d’innovation donc en plus de la créer nous avons aussi décidé d’innover en incluant des services novateurs qui n’existent pas dans les autres MANCO européennes. Notre objectif est de permettre aux sociétés de gestion de se focaliser uniquement sur leur valeur ajoutée : La Gestion. »

 

 

La crise sanitaire récente a démontré que nous avançons vers un monde ou anticiper et planifier sont deux notions de plus en plus importantes. Comment avez-vous vécu cette crise et quelles sont les leçons que nous devons tous en tirer ?

 

« Nous apprenons tous du passé et par exemple nous avions nous-mêmes anticipé en imposant le home office depuis fin février dans nos sociétés. La première leçon est de se concentrer sur son savoir-faire et sa valeur ajoutée. La crise sanitaire nous pousse à nous recentrer sur le cœur de notre activité et c’est exactement le but de la MANCO. Les sociétés de gestion pourront externaliser les fonctions supports à leur activité de gestion, augmenter en même temps la qualité de leur contrôle des risques tout en conservant entièrement la main sur leurs choix de gestion. »

 

 

Est-ce que l’accélération de la digitalisation va de pair avec la mutualisation des moyens pour venir à bout de certaines inerties ?

 

« On nous parle de digitalisation depuis 20 ans, ce n’est pas une révolution d’aujourd’hui. Nous sommes convaincus que chaque société doit maintenant se focaliser sur son cœur de métier. L’avenir est effectivement dans la mutualisation et l’externalisation des fonctions non clés dans une société. La digitalisation est l’outil au service de cette mutualisation et non l’inverse. »

 

 

Est-ce que l’optimisation des coûts s’impose comme une des clés principales pour les gestionnaires d’actifs ?

 

« Les gestionnaires d’actifs sont déjà confrontés à de nombreux problèmes : concurrence entre gestion active et passive, fin des rétrocessions, concurrence des Banques. Notre objectif avec la création de la MANCO n’est pas uniquement de réduire les coûts, notre objectif n’est pas une offre Low cost, notre objectif est d’offrir des services de meilleure qualité, d’optimiser les coûts par leur mutualisation et de couvrir l’ensemble des besoins d’une société de gestion en dehors de la gestion. »