ScanToCheck : le cahier de rappel 100% digital, 100% RGPD

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Face à la crise sanitaire, les initiatives pour réagir en temps réel et proposer des solutions innovantes contre la propagation de la COVID-19 se multiplient. ADDON-ACS vient de frapper un grand coup avec la mise en place en un temps record d’un cahier de rappel destiné à tous les établissements recevant du public, 100% digital et totalement conforme au RGPD : ScanToCheck.Thibault Allouard, co-fondateur d’ADDON-ACS nous dévoile les coulisses de ce projet.  

 

 

Pouvez-vous présenter ADDON-ACS  en quelques mots ?


ADDON-acs est une jeune Insurtech créée en juin 2016 par Patrick SEUX et moi-même. Autour des technologies de traitement de la DATA, de l’IA et du prédictif, nous avons développé la première plateforme de digitalisation des parcours client. Notre plateforme a pour objectif de fournir aux assureurs, mutuelles ou acteurs de l’écosystème des données comportementales « raffinées » en temps réel pour mieux accompagner les assurés pendant les parcours de vie des contrats. Initialement orientés vers les parcours de soin, nous adressons aujourd’hui tout type de parcours clients comme par exemple, le parcours sanitaire ou le parcours de soin animalier.
Nos différentes expériences et rencontres nous ont également permis de développer une activité d’accompagnement d’entreprises avec la mise en place de système d’information, d’innovations ou via la mise à plat des organisations commerciales et marketing, ou encore des stratégies dans différents secteurs d’activités (assurance, retail, optique, gestion des sinistres, automobile…).
Dès la création d’ADDON-acs nous avons adhéré au pôle de compétitivité Finance Innovation pour renforcer nos liens avec l’écosystème. Nous sommes par ailleurs accompagnés par BPI France pour le financement des développements technologiques et participons activement au Conseil de la e-santé dont je suis le trésorier et qui rassemble plusieurs professionnels de santé et acteurs de l’écosystème de la e-santé, en proximité avec le ministère de la santé.

 

 

Votre solution Scan To Check est née pendant la crise sanitaire : comment a germé cette idée ?


Comme tout à chacun, nous avons vécu le premier déconfinement comme une liberté conditionnée à quelques contraintes, et en particulier celle du cahier de rappel dans les restaurants. Une excellente idée selon nous pour accélérer la prise de contact avec les cas contact potentiels et agir vite pour lutter contre la pandémie, mais qui avait souvent quelques contradictions : peu ou pas de confidentialité des données, une responsabilité forte sur la gestion du cahier supportée par les collaborateurs des restaurants, beaucoup de perte de temps, des stylos passés de main en main… bref ! au final, une efficacité toute relative…
Notre métier, c’est de développer des solutions digitales pour améliorer les parcours clients et il nous semblait donc évident d’imaginer un cahier de rappel 100% digital et qui permette une réactivité optimale dans un environnement 100% sécurisé, Nous avions par ailleurs vu émerger dans ces mêmes restaurants le menu digital avec le scanning d’un QR Code. Il nous a donc semblé naturel de réfléchir à la mise en place d’un cahier de rappel 100% digital.
Autre point essentiel : il fallait une solution facile et rapide à mettre en œuvre et qui s’adapte à TOUS les lieux qui reçoivent du public, pas uniquement au secteur de la restauration.

 

 

Comment fonctionne ScanToCheck ? Apparemment vous avez misé sur la simplicité d’utilisation, aussi bien du côté professionnel que particulier.


En effet, ScanToCheck est une solution simple et rapide à mettre en œuvre, pour l’établissement comme pour le visiteur…
Pour l’établissement, 3 étapes suffisent :
1 – sur le site scantocheck.fr il choisit 1 formule d’abonnement parmi les 3 proposées (3, 6 ou 12 mois)
2- il crée son espace client, règle son abonnement dans un environnement sécurisé moins de 1€ HT / jour), puis enregistre son établissement (nom, adresse et N° de SIRET)
3 – un QR Code unique est instantanément crée et mis à disposition dans son espace client sous différents formats (planche, affiches signalétiques…)
Il n’a plus qu’à imprimer son QR Code et l’installer à ou aux entrée(s) de son établissement, visible par les visiteurs.
Il pourra ensuite, dans son espace client, avoir accès à son cahier de rappel 100% digital si les autoritaires sanitaires le sollicite.

Pour le visiteur, c’est tout aussi simple :
Quand il se présente à l’entrée de l’établissement, face à l’affiche ou au QR Code :
1 – il scanne le QR Code avec son smartphone
2 – il enregistre son nom, prénom et N° de téléphone
3 – il donne son consentement et valide
Les données sont stockées pendant 14 jours puis automatiquement supprimées du cahier de rappel digital, en total conformité avec le RGPD.

 

 

La mise en place de ScanToCheck a été rapide : cela démontre que l’on peut rapidement mettre en place une solution innovante sur le plan technique et juridique. Pouvez-vous nous en dire plus sur le process de création ?


La mise en place a en effet été rapide, poussée par les besoins du moment. C’est aussi parce que nous possédons les technologies et que le contexte nécessitait et nécessite encore la mise en place de solutions simples que nous avons pu / dû être réactif. La phase qui nous a pris le plus de temps et sur laquelle nous avons porté toute notre vigilance est en effet la partie juridique. Nous avons mis en point d’honneur à ce que la solution soit TOTALEMENT conforme au RGPD.
Nous avons traversé plusieurs phases dans la création de ScanToCheck. Nous sommes passé de l’idée à la construction d’une maquette (initialement, une application mobile) pendant le premier déconfinement. Puis nous avons profité du second confinement pour tester l’appétence de notre solution auprès de différents secteurs d’activités (commerces de proximité, cinémas, mairies, restaurants…). L’accueil a été très favorable, mais c’est le contexte et la pression économique du moment qui ont tout accéléré : les acteurs majeurs de la distribution, du commerce avaient la nécessité de trouver des solutions pour compléter les dispositifs proposés par le législateur. Nous avons donc fait quelques ajustements et proposé ScanToCheck à l’ensemble des établissements recevant du public ! Sous l’impulsion du CNPA (Conseil National de la Profession Automobile qui représente les 140 000 entreprises du secteur) et de son Délégué Général, Xavier HORENT, nous avons décidé d’accélérer les développements, verrouiller la partie juridique et finaliser la solution en moins de quelques semaines. Le lancement officiel de ScanToCheck a eu lieu après une dernière phase test le 7 décembre dernier…

 

 

Quels ont été les freins ou éventuelles difficultés rencontrés pendant l’élaboration du projet ? 

Les seules vraies difficultés pendant l’élaboration du projet ont été le manque de visibilité des décisions et des orientations des autorités sanitaires sur les dates et le cadre des réouvertures possibles… Développer une solution sur le papier, ça n’est pas très compliqué. Sa mise en œuvre, y investir du temps et des moyens, pour une startup comme la nôtre, nécessitent une prise de risque qui doit être « sécurisée » par la probailité d’un amortissement possible. Le contexte totalement inédit que nous traversons nous contraint à prendre des décisions rapidement et à déployer l’énergie nécessaire pour mettre en place une solution fiable et adaptée. C’est ce que nous avons réussi à faire !

 

 

De quels soutiens avez-vous pu bénéficier lors de la mise en place de ce projet ?


En tout premier lieu, nous avons interrogé nos proches et nos réseaux respectifs pour savoir s’il y avait un intérêt à développer notre solution. L’accueil ayant été très favorable, il nous a été évident d’aller jusqu’au bout. Mais comme évoqué, c’est réellement le soutien de Xavier HORENT et du CNPA qui ont accéléré la mise en œuvre de la solution. Aujourd’hui, ScanToCheck est relayé dans la presse, soutenu par le monde médicale, visible sur les réseaux sociaux… Nous sommes en train de nous rapprocher des autorités sanitaires pour qu’elles puissent se connecter directement sur ScanToCheck pour récupérer, le cas échéant, les cahiers de rappel dont elles auraient besoin pour accélérer la prise de contact.

 

 

ScanToCheck peut être utilisé dans de nombreux contextes : quels sont les secteurs visés en premier et ceux que vous souhaitez atteindre ?


ScanToCheck est en effet la 1ere solution UNIVERSELLE qui s’adresse à TOUS les établissements qui reçoivent du public. Le panel est très large et nous visons l’ensemble des secteurs sans restrictions, c’est ce qui en fait sa force et sa particularité ! Le soutien et la communication que le CNPA a pu mettre en place dans le secteur de l’automobile nous a mis le pied à l’étrier. Mais nous avons été rapidement sollicité par des réseaux bancaires, par des communes, des réseaux de distribution dans l’optique, des acteurs de la restauration, en préparation de la réouverture… Nous sommes convaincus que ScanToCheck est un outil UTILE à tous pour lutter contre la propagation de la COVID-19 et favoriser la réouverture des lieux publics. Aussi, ScanToCheck étant totalement adapté, nous pensons que les réseaux d’agents d’assurances, de courtiers, d’agences bancaires… pourraient facilement adopter la solution. ScanToCheck est, par ailleurs, un outil qui permet de renforcer l’image de marque et de réassurance auprès des clients, des visiteurs.