[Vidéo] Pierre-Antoine Dusoulier, CEO de iBanFirst revient sur leur récente levée de fonds de 21 millions d’euros

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

iBanFirst est une Fintech labellisée par le Pôle FINANCE INNOVATION, spécialisée dans le paiement B2B à l’international. En alternative aux banques traditionnelles, iBanFirst développe un bouquet de services financiers dédiés aux opérations quotidiennes des PME en mode Banking As A Service (BaaS). iBanFirst boucle une série C de 21 millions, une levée de fonds qui permettra à la Fintech de renforcer sa présence dans les régions où elle était déjà présente, de continuer son développement à l’internationale et d’investir encore plus sur la R&D. 

 

Pierre-Antoine Dusoulier,  CEO de iBanFirst nous en dit plus dans cette interview :

 

 

« iBanFirst, on est un prestataire de services de paiement qui permet aux entreprises de payer leurs fournisseurs à l’autre bout de la planète
dans d’autres devises que l’euro. Donc bien sûr, on va être plus rapides, plus transparents et moins chers qu’une banque traditionnelle.

On a levé 21 millions d’euros. Ces 21 millions d’euros vont nous servir essentiellement à trois choses :

 

  • Continuer notre développement dans les régions où on est présents. Donc, essentiellement la France, la Belgique, la Hollande et l’Allemagne.
  • La deuxième chose ensuite, c’est continuer notre développement à l’international. Donc sûrement dans d’autres pays européens mais aussi en Asie.
  • Et puis la troisième chose, c’est investir encore plus sur la R&D. On a aujourd’hui 60 personnes qui travaillent dans le département R&D chez nous. On veut continuer à faire grossir ces équipes pour encore plus améliorer notre produit.

 

La crise du COVID, ça a été pour nous un vrai crash test. Ça fait ressortir nos avantages par rapport aux banques traditionnelles. Et donc pendant une crise, c’est très important pour une entreprise d’être sûre que les virements qu’elle fait soient bien arrivés chez son fournisseur. Et ça, c’est des choses qu’on arrive à garantir avec nos systèmes ».